Utiliser des fonds propres ou emprunter : que choisir?

Vous cherchez des fonds pour faire grandir votre entreprise, mais vous ne savez pas vers quels moyens de financement vous orienter ? Il n’y a rien d’anormal, car chaque entreprise a ses propres réalités et contraintes, qu’il faut analyser sérieusement avant de se décider.

« C’est quelque chose de très subjectif. De nombreux facteurs doivent être analysés avant d’aboutir à une réponse. De nombreuses entreprises ne peuvent compter uniquement sur les emprunts ou les capitaux propres et utilisent souvent un mix des deux modes de financement. Elles privilégient l’un par rapport à l’autre en fonction de certains facteurs », explique Diane Maurel, Head of Credit Underwriting de Cim Finance.

Divers facteurs à prendre en compte

Chaque entreprise est différente et la combinaison de moyens de financement dépendra notamment :

  • du stade atteint par votre PME dans son cycle de vie (start-up ou entreprise bien installée),
  • des coûts nécessaires au démarrage de l’entreprise,
  • de la certitude de générer des revenus, par exemple lorsque des contrats à long terme sont conclus,
  • de la concurrence sur le marché et de l’expertise de l’entreprise dans le domaine, et
  • du fonds de roulement nécessaire pour permettre à l’entreprise de remplir ses obligations efficacement. C’est-à-dire qu’elle doit maintenir un niveau de liquidité suffisant pour faire face à ses échéances.

Il est toujours recommandé de rechercher des conseils financiers pour définir la formule la plus adaptée à chaque entreprise.

Survol du financement par fonds propres

Lorsqu’on parle de financement par capitaux propres, c’est le montant net des fonds investis dans une entreprise par ses propriétaires, entre autres. Sans compter les retained earnings, (des bénéfices non distribués, soit les profits réalisés par une entreprise moins les dividendes ou autres distributions versées aux investisseurs).«Il est toujours recommandé d’injecter un minimum de fonds propres dans l’entreprise, si possible, afin de démontrer une bonne gestion des capitaux et la confiance des propriétaires dans l’avenir et la prospérité de l’entreprise», explique Diane Maurel.

  • Ce type de financement ne nécessite aucun remboursement de dettes. Cependant, il y a le risque de perte partielle du contrôle de l’entreprise, en particulier en cas d’émission d’actions pour lever des fonds.
  • Même s’il n’y a pas de perte de contrôle, l’utilisation de fonds supplémentaires peut causer un manque de liquidités en cas d’utilisation de fonds propres par injection de capital. Cela peut survenir si l’entreprise n’a pas une maîtrise totale de ses besoins en liquidités, ce qui est plus fréquent chez celles fraîchement constituées.
  • Les bailleurs de fonds apprécient que les entrepreneurs investissent dans leur propre activité. Cela témoigne de leur engagement et de leur foi en l’entreprise. C’est particulièrement utile lorsque le modèle économique nécessite quelques années avant d’atteindre le seuil de rentabilité.
  • Concernant les entreprises qui souhaitent emprunter, même si des garanties peuvent être fournies, les institutions financières voient d’un bon œil qu’elles aient un ratio emprunts-capitaux propres peu élevé, ainsi qu’un faible taux d’endettement, aussi appelé gearing. Celui-ci indique dans quelle mesure les opérations d’une entreprise sont financées par les prêteurs/créanciers par rapport aux actionnaires. Lorsque la proportion de dettes par rapport aux capitaux propres est importante, on peut considérer qu’une entreprise est fortement endettée, ce qui n’est généralement pas recommandé.
  • Une entreprise qui n’a recours qu’au financement par capitaux propres court toutefois le risque de ne pas pouvoir se développer davantage et ainsi, exploiter pleinement son potentiel.
Les avantages et désavantages de l’endettement

D’un autre côté, l’endettement, c’est l’argent que vous empruntez. Les options de financement par la dette comprennent les prêts garantis et non garantis, les découverts bancaires, le crédit-bail et les cartes de crédit, pour n’en citer que quelques-unes. Les entreprises et particuliers y ont souvent recours pour effectuer des achats importants, qu’ils ne pourraient pas se permettre en temps normal.

  • Un entrepreneur qui emprunte évite de céder le contrôle de son entreprise.
  • Il doit toutefois payer des intérêts sur son emprunt.
  • Contrairement à la levée de fonds par actions, la relation avec le bailleur de fonds prend fin dès que le prêt est remboursé.
  • Le prêteur/créancier peut, dans certains cas, demander à l’entreprise de fournir une/des garantie(s). Le(s) bien(s) placé(s) en garantie est/sont ainsi bloqué(s) et ne peu(ven)t être vendus. En plus de la garantie, le prêteur peut imposer des conditions qui peuvent restreindre les activités de l’entreprise dans certains cas.
  • C’est bien, malgré tout, d’injecter un minimum de fonds propres dans l’entreprise pour montrer que l’on croit en elle, jusqu’à ce qu’elle soit largement capable de rembourser sa dette.
Conclusion

On retiendra que la plupart des entreprises combinent capitaux propres et endettement pour gérer efficacement leurs besoins en fonds de roulement tout en cherchant à se développer. Il ne faudrait donc pas se fier uniquement à la dette ou à l’injection de capital. Il convient de retenir également que les informations fournies dans cet article le sont à titre purement

indicatif et qu’il est fortement recommandé de demander l’avis d’un professionnel de la finance avant toute décision.

Liens utiles

Lisez aussi notre article sur la façon de déterminer le montant de financement adéquat

Faites un tour par notre rubrique Documentation pour encore plus d’inspiration.

Featured

Strategie

Les défis d’un jeune entrepreneur

Lancer sa première entreprise n’est pas chose aisée, surtout quand on n’a que 18 ans. L’histoire d’Anuj Girdhari peut servir d’exemple de détermination et de persévérance dans le monde du business. Le CEO de Christ Tea partage sur la plateforme Noubiznes ses conseils pour les jeunes entrepreneurs qui aspirent à faire comme lui.

Plus d'infos

Building Entrepreneurial Self-Esteem

Jenny Korten, an Executive and Life coach at Health2bfree, emphasises the significance of self-worth and highlights the importance of prioritising oneself with an inside-out perspective in the life of an entrepreneur.

Plus d'infos
c

Construire une identité forte pour un succès durable

De nombreuses PME négligent l’importance d’avoir une identité visuelle solide. Dans cet article, nous explorons pourquoi il est essentiel d’investir dans la création d’un logo et d’une marque, ainsi que leur contribution à la croissance et à la pérennité de votre business. Kenny Ratinon en connaît tout un rayon sur le sujet. Le Brand Manager de Cim Finance partage avec Noubiznes quelques conseils pratiques.

Plus d'infos